L’alchimiste de Paulo Coelho - Matt Casciano
L’alchimiste de Paulo Coelho
L’alchimiste de Paulo Coelho

L’alchimiste de Paulo Coelho

En savoir plus sur Amazon
Par Matt Casciano
🗓 Publié le 12/01/2021

Première partie

C’est justement la possibilité de réaliser un rêve qui rend la vie intéressante, songea-t-il en levant à nouveau son regard vers le ciel

Tout le monde croit savoir exactement comment nous devrions vivre. Mais personne ne sait jamais comment il doit lui-même vivre sa propre vie.

Quand on est jeune, tout est clair, tout est possible, et l’on n’a pas peur de rêver et de souhaiter tout ce qu’on aimerait faire de sa vie. Cependant, à mesure que le temps s’écoule, une force mystérieuse commence à essayer de prouver qu’il est impossible de réaliser sa Légende Personnelle.

Les gens apprennent très tôt leur raison de vivre, dit le vieillard avec, dans les yeux, une certaine amertume. C’est peut-être pour cette raison même qu’ils renoncent aussi très tôt. Mais, ainsi va le monde.

Quand tu veux vraiment une chose, lui avait dit celui-ci, tout l’univers conspire à faire en sorte que tu parviennes à l’obtenir.

Il devait se décider, choisir entre quelque chose à quoi il s’était habitué et quelque chose qu’il aimerait bien avoir.

Je suis comme tous les autres : je vois le monde comme je souhaiterais que les choses se produisent, et non comme elles se produisent réellement.

Il considéra de nouveau le marché désert, et ne ressentit plus le désespoir qu’il avait éprouvé auparavant. Ce n’était plus un monde étranger : c’était un monde nouveau.

Il eut soudain le sentiment qu’il pouvait regarder le monde soit comme la malheureuse victime d’un voleur, soit comme un aventurier en quête d’un trésor.

Seconde partie

Quand quelqu’un prenait une décision, il se plongeait en fait dans un courant impétueux qui l’emportait vers une destination qu’il n’avait jamais entrevue, même en rêve, au moment où il avait pris cette décision.

Parce que je ne vis ni dans mon passé ni dans mon avenir. Je n’ai que le présent, et c’est lui seul qui m’intéresse.

C’est maintenant que je commence ce que j’aurais pu commencer il y a déjà dix ans. Mais je suis heureux de n’avoir pas attendu encore vingt ans.

Pendant que je cherchais mon trésor, j’ai découvert en chemin des choses que je n’aurais jamais songé rencontrer si je n’avais eu le courage de tenter des choses impossibles aux bergers.

Il n’y a qu’une chose qui puisse rendre un rêve impossible : c’est la peur d’échouer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *